Séminaire / Conférence
Participants
  • Elie During (conférencier)

Prototype, projet, performance
Si la notion de prototype peut résoudre ou déplacer quelques-unes des antinomies liées au statut de l'œuvre d'art en régime de recherche ou d'expérimentation, c'est à la condition d'être rapportée à deux dimensions de l'agir artistique : le projet et la performance - ou, si l'on préfère, le concept et l'acte. Le prototype se présente en effet comme un objet à la fois idéal (prospectif, projectif) et expérimental : du processus de création, il offre une stabilisation provisoire, une sorte de vue en coupe ; mais cette réalisation vaut démonstration, elle doit donner forme à une idée, c'est-à-dire rendre sensible un ordre de possibilités opératoires. On cherchera à préciser de quelle manière la production de prototypes réagit sur la temporalité propre du processus de création. On se demandera, par la même occasion, si cette notion peut être étendue à d'autres régimes d'expérimentation, dans le domaine théorique notamment. Ce propos s'appuiera sur des exemples artistiques - principalement ceux de John Cage, 4'33 et Roaratorio.

Modèle, prototype, oeuvre

Modèle, prototype, œuvre PART I

La notion de prototype - prototype d'usage ou prototype d'objets - sous-tend une expérimentation et préfigure la réalisation d'une série. Inaugurant une réalisation technique sans précédent, elle peut cependant se fonder sur une modélisation de portée plus générale, interrogeant le statut du modèle comme forme de transfert conceptuel entre élaboration scientifique et artistique, entre connaissance et production d'artefacts.

Du modèle scientifique ou poétique jusqu'à l'œuvre singulière, le prototype dessine un immense méridien et la possibilité d'une perspective commune entre artistes et scientifiques.

From the same archive