This media is not available for the public.

Diotima

Le quatuor à cordes, formation emblématique de la musique savante, peut-il se métamorphoser par l’utilisation de technologies évoluées ou au contraire de techniques rudimentaires, qui changent la physique même des instruments ? La compositrice américaine Ashley Fure imagine un instrument augmenté inattendu : des stéthoscopes se déplacent sur la surface du corps de l’instrument, animant ainsi l’objet inanimé. À la recherche « d’un sang de l’électrique, d’une respiration du numérique, d’un devenir bestial au cœur même de la pure tradition du quatuor à cordes… ».

Mauro Lanza s’empare des transducteurs appliqués aux instruments et s’intéresse aux technologies obsolescentes, comme la modulation utilisée pour la télévision et la radio. Un art du détournement codifié devenu un style.

From the same archive