Contenus numériques consultables dans leur intégralité au sein de la Médiathèque de l'Ircam

  • Saison 2016-2017 - None - None > UM, Souverain moteur de toute chose
  • Oct. 7, 2016
  • Théâtre Jean-Vilar
Œuvre de
  • Zad Moultaka (compositeur)
Participants
  • Philippe Nahon (direction)
  • Gilbert Nouno (réalisateur informatique musicale)
  • Neue Vocalsolisten Stuttgart
  • Ars nova (Ensemble instrumental)

Dans cette méditation sonore, le compositeur libanais Zad Moultaka interroge la notion de sacré en s’inspirant du Livre des morts tibétain, avec la complicité d’Ars Nova, de l’ensemble vocal Neue Vocalsolisten Stuttgart et de l’Ircam.

Comment explorer la notion de sacré en Occident ? Comment questionner la vacuité de nos sociétés de consommation ? Pour y répondre, Zad Moultaka imagine UM, rêverie musicale s’inspirant d'un des trésors du bouddhisme tibétain et des rituels chantés dans les monastères.

Cette création repose sur la rencontre entre l’homme, l’instrument et la machine. Sur scène, six chanteurs, entourés de onze instrumentistes et de haut-parleurs tissent des liens entre les extrêmes du spectre sonore, créant peu à peu un espace en quête de résonances communes. Ce son hybride devient alors un support pour la méditation ; il permet de s’interroger sur le moteur de nos vies, du plus profond au plus trivial.

Car UM, dans la tête de l’iconoclaste Zad Moultaka, n’est pas qu’une syllabe à consonance de mantra. C’est aussi un acronyme : United Motors, clin d’oeil décalé à la réflexion aristotélicienne « Dieu est le premier moteur, le souverain moteur de toute chose ». Le moteur prend ici un sens plus mécanique et devient le chant de nos civilisations, en perte de sens et d’ancrage.