• Saison 2017-2018 - None - None > Ateliers du forum
  • March 9, 2018
  • Ircam
  • Program note: Ateliers du forum
Participants
  • Daniel Mancero Baquerizo (conférencier)

Dans le domaine de la musique électroacoustique, les compositions fondées sur le paysage sonore ou « soundscape compositions » se caractérisent par la présence d’éléments sonores de l’environnement dans l’ensemble de leur répertoire. À la différence des arts sonores, il s’agit d‘une forme de composition ayant trait au language musical puisque, au lieu d’avoir le paysage sonore comme résultat, il s’agit plutôt de compositions qui emploient l’environnement sonore comme source de matériaux pour la création musicale, ce qui implique une stratégie structurante de composition.
Dans le cadre de ma thèse doctorale, je pars du principe que ces compositions, répondant à une logique très spécifique d’agencement sonore au niveau perceptive-poïétique, peuvent être distinguées et classifiées dans trois groupes selon divers critères morphologiques rapportés à la masse sonore, à savoir 1) l’aplatissement spectral et la brillance, 2) la distribution, la symétrie spectrales et la brillance, et 3) l’inharmonicité, l’amplitude et la brillance.
Après avoir caractérisé et catégorisé un corpus représentatif du répertoire [Mancero, Bonardi et Solomos 2017], j’ai développé quelques outils informatiques pour la segmentation, la description, l’instanciation et l’analyse harmonique des matériaux sonores saillants, dans le but de consolider quelques modèles harmoniques pour la composition musicale. Ces modèles répondent à deux logiques d’analyse [Bregman 1990] : une première, selon le principe de regroupement séquentiel des fréquences formantiques, constituées sous forme d’échelles et de collections fréquentielles ; une deuxième, selon le principe de regroupement simultané des pics formantiques, constituées sous forme d’accords et modes non-octaviants.
J’ai développé quelques patches pour la segmentation et la description acoustique avec les librairies Mubu et Pipo [Norbert Schnell] ; ircamdescriptors [équipe d’Analyse/Synthèse de l’Ircam]. De même, j’ai développé quelques outils d’analyse harmonique ayant recours principalement aux librairies FTM & CO, Gabor [équipe d’Interactions musicales temps réel de l’Ircam] et Bach [Andrea Agostini & Daniele Ghisi], dans Max/MSP. De manière complémentaire, j’ai utilisé le logiciel EAnalysis [Pierre Couprie] pour la caractérisation des matériaux saillants et le choix des descriptors acoustiques.
Quelques compositions musicales ont été réalisées pendant la démarche de recherche et la mise au point des outils d’analyse harmonique, permettant d’articuler la recherche avec la création, notamment : « Chant Elliptique n°2 » pour harpe celtique et électronique ; « la rugosité de la nuit » pour accordéon et électronique ; « Turgescences » pour mandoline, guitare et flûte, et « Estambre urdido » pour ensemble de cinq percussionnistes.

Ateliers du forum, jour 3

From the same archive