• Set Collegium Musicæ - Shô et sheng
  • Saison 2019-2020 - None - None > Sheng! L'orgue à bouche. Les orgues à bouche sheng, khên et shô : modèles traditionnels
  • Oct. 15, 2019
  • Ircam
Participants
  • Seiko Suzuki (musicienne interpète, musicologue)
  • Tetsuya Yamamoto (musicien interprète)

Dans cette intervention, je voudrais présenter l’histoire de la représentation du shô au Japon à partir de la fin du 19e siècle.

Si l’on compare à la musique ancienne européenne réinterprétée à partir du XIXe siècle, le gagaku 雅楽 est une musique ancienne qui a été toujours réinterprétée depuis sa naissance en Chine en tant que le yayue 雅楽. Particulièrement, après la réouverture du Japon en 1868 où le gagaku a été recréé comme la musique identitaire du pays, jusqu’à sa nomination comme patrimoine culturel du pays en 1955. Ensuite, dans ce contexte, je présente comment le shô a joué un rôle important dans la création d’une idéntité nationale, en examinant le discours du chercheur, du directeur musical du théâtre national et du compositeur. Avec une démonstration musicale, quelques morceaux de shô seront joués par le jeune musicien-compositeur Tetsuya Yamamoto (1989 – ), qui travaille le shô avec le maître Mayumi Miyata à l’Université de la musique de Kunitachi (Tokyo), et étudie la composition auprès de Régis Campo au Conservatoire de Marseille.

Sheng! L'orgue à bouche. Les orgues à bouche sheng, khên et shô : modèles traditionnels

Le sheng (orgue à bouche) est un instrument riche d’une longue histoire dont le répertoire se partage entre la tradition et le contemporain. Pour accueillir et encourager de prochaines créations, une équipe de chercheurs (France, Allemagne, Autriche, Chine, Taiwan, Japon) va travailler sur l’histoire, les différents modèles d’orgue à bouche, le répertoire, l’étude acoustique, l’analyse gestuelle d’improvisation, la combinaison de doigtés, la notation, et explorer cet instrument historique qui se prête de façon surprenante à la modernité. Toutes ces recherches seront accompagnées par une série de séminaires.

From the same archive