Séminaire / Conférence
  • Set Séminaires Recherche & Création
  • Séminaires "Recherche et création" - 2012-09-10 - None > Edith Canat de Chizy avec Grégory Beller : Over the Sea
  • Oct. 29, 2012
  • Ircam
Participants
  • Edith Canat de Chizy (conférencier)
  • Grégory Beller (conférencier)

Over the sea, pour trio à cordes et accordéon (2012)
Le projet de cette pièce est né d’une réflexion sur la peinture de Monet, où l’obsession de la transparence induit une transformation permanente de l’objet, à travers l’omniprésence du milieu aquatique, mer, fleuve, lac, étang.

De même s’est peu à peu construit mon rapport entre l’écriture instrumentale et l’électronique. L’écriture est à l’origine : toutes les transformations en sont issues, à l’exclusion des sons de synthèse. Dès le début de la pièce s’instaure une dialectique entre l’instrumental et l’électronique où ce dernier agit comme une déformation du modèle instrumental jusqu’à sa dilution, attendant la reprise en main du matériau par l’écriture, pour une nouvelle transformation.
Créée le 11 juin 2012 aux Bouffes du Nord, Paris.
Il en résulte un univers sonore essentiellement mouvant, mais formellement étroitement contrôlé en six séquences enchaînées. L’accordéon est traité le plus souvent en symbiose avec les cordes, médium idéal entre l’acoustique et sa métamorphose.

Mon rapport au milieu maritime a maintes fois inspiré mon œuvre. Il est dans cette pièce fondamental, le terme anglais « over » signifiant à la fois « au-dessus », « à travers » ou « au-delà ». (Edith Canat de Chizy).

b io g r a p h i e s

Edith CANAT de CHIZY
Tout en poursuivant des études d’Art et d’Archéologie et de Philosophie à la Sorbonne, Edith Canat de Chizy obtient successivement six premiers prix au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dont celui de composition, et s’initie à l’électroacoustique au Groupe de Recherches Musicales. Elève d’Ivo Malec, elle fait en 1983 la rencontre décisive de Maurice Ohana, à qui elle consacrera avec François Porcile une monographie en 2005 aux éditions Fayard.
Dans l’œuvre de cette violoniste de formation, qui comporte à ce jour plus de soixante-dix opus, la musique concertante occupe une place de choix : Moïra, concerto pour violoncelle, primé en 1999 au Concours Prince Pierre de Monaco ; l’année suivante, Exultet, concerto pour violon créé en 1995 par Laurent Korcia, est nominé aux Victoires de la Musique ; Les Rayons du jour, concerto pour alto, est créé en février 2005 par Ana Bela Chaves et l’Orchestre de Paris dirigé par Christoph Eschenbach.

Parmi ses œuvres marquantes, pour la plupart commanditées par l’Etat, Radio France, l’Orchestre de Paris, l’Ircam, des ensembles tels que Musicatreize, Nederlands Kamerkoor, Sequenza 9.3, Accentus, TM+…, on notera particulièrement ses pièces vocales, dont Canciones pour douze voix mixtes (1992), l’oratorio scénique Le Tombeau de Gilles de Rais (1993) – Prix jeune talent musique de la SACD en 1998 – le spectacle de Blanca Li Corazon loco monté au Théâtre National de Chaillot en janvier 2007, ses trois quatuors à cordes : Vivere (2000), Alive (2003), Proche invisible (2010), ses pièces pour orchestre dont Omen, créé en octobre 2006 par l’Orchestre National de France, et Pierre d’éclair, créé en mars 2011 par l’Orchestre National de Lyon, ainsi que sa première pièce avec électronique, Over the sea (2012.)

Elle a été plusieurs fois en résidence, notamment à l’Arsenal de Metz, auprès de l’Orchestre National de Lyon et au Festival de Besançon où sa pièce pour grand orchestre Times a été imposée à la finale du Concours International des Jeunes Chefs d’Orchestre 2009, et créée par le BBC Symphony Orchestra.

De nombreuses distinctions sont venues couronner son œuvre : Prix de la Tribune Internationale des Compositeurs (pour Yell, en 1990), Prix Paul-Louis Weiller de l’Académie des Beaux-Arts (1992), plusieurs prix décernés par la SACEM dont le Grand Prix de la Musique Symphonique en 2004. Elue à l’Académie des Beaux-Arts en 2005, Edith Canat de Chizy est la première femme compositeur à être membre de l’Institut de France. Elle enseigne la composition au CRR de Paris depuis 2007.

En janvier 2008, Edith Canat de Chizy est nommée Chevalier de la Légion d’Honneur.

(Toute l’œuvre d’Edith Canat de Chizy est publiée aux éditions Lemoine www.henry-lemoine.com)

Site : www.edithcanatdechizy.com

Grégory BELLER
Normalien, agrégé de physiques, titulaire de deux masters de musique et docteur en informatique, Grégory Beller travaille dans les champs de la recherche, de l'enseignement et de la production artistique. Membre de l’équipe de recherche Analyse/synthèse des sons de l’Ircam, il s’intéresse aux nombreux rapports entre la voix parlée et la musique. Après avoir travaillé sur la synthèse vocale et sur la modélisation prosodique, il a soutenu une thèse sur les modèles génératifs de l’expressivité et sur leurs applications en parole et en musique. Il a coorganisé le cycle de conférences internationales EMUS sur l’expressivité dans la parole et la musique. Concepteur d'installations et compositeur pour le spectacle vivant, il fait partie de l’équipe des réalisateurs en informatique musicale de l’Ircam ou il travaille avec des compositeurs (L. Francesconi, R. Cendo, J. Lenot, T. Murail, G. Aperghis, E. Canat De Chizy, R. Rivas, J. Fineberg...) et des metteurs en scène (A. Dorsen, L. Lagarde, J. Gamblin, A. Bourgeois, M. Roy, C. Teste, E. Rousset, G. Vincent...) dans la création, la réalisation et l’interprétation de leurs oeuvres.