Contenus numériques consultables dans leur intégralité au sein de la Médiathèque de l'Ircam

oeuvre(s) musicale(s)

Œuvre de
  • Christopher Trapani (compositeur)
Participants
  • Sylvio Gualda (direction)
  • Orchestre national de Lorraine - Formation B

« Sing into my mouth » est une invocation, une prière proclamée à la muse, lui implorant un éclat d’inspiration, d’après Apollinaire :

J’ai soif, villes d’Europe, de la France et du monde

Venez, toutes couler dans ma gorge profonde.

L’ouverture de la pièce, aride et lointain, laisse place à un duo : une invention à deux voix – clarinette en mi-bémol, flûte alto – en contrepoint microtonal. De cette phrase courte surgissent des transformations allusives qui émergent en permanence sous différentes formes stylistiques : des tubes pour cor, des cantus firmus inspirés de Monteverdi, des modèles jazz de ‘call and response’… La pièce qui avance sereinement, de façon mesurée, est ponctuée d’interjections violentes des cuivres et vents, alors que les cordes fournissent un soutien harmonique composé d’accords majeurs et de spectres – utilisant cordes à vide et harmoniques. Le socle de la pièce – un ostinato régulier, rythmé d’éclats ponctuels – provient des percussions.

Les instrumentistes sont disposés sur scène de façon symétrique : les cordes à droite, contrairement à celles qui se trouvent à gauche, sont désaccordées dans la basse d’un quart de ton, tout comme la flûte alto et la clarinette en si-bémol. Le tromboniste et le corniste jouent également les blocs.

Concert de l'atelier Orchestre National de Lorraine - formation B

From the same archive